Les 4 principales revues de la littérature et méta-analyses, soit celle du Dr Pierre Kory, celle de la Dr Tess Lawrie, celle du Dr Andrew Hill, et celle d’Andrew Bryant, qui sont présentées en détail sur notre page consacrée aux données cliniques, sont présentées ici sous la forme plus digeste de vidéos sous-titrées, ainsi que les données épidémiologiques, souvent spectaculaires. De nombreuses autres vidéos sont disponibles sur notre page vimeo.

N’oubliez pas de consulter également notre page de vidéos “témoignages de médecins”.

 

Dans cette vidéo datant de fin avril 2021, la Dre Tess Lawrie présente les résultats de la méta-analyse à laquelle elle a contribué, la plus complète et la plus rigoureuse à ce jour sur l’efficacité de l’ivermectine comme traitement du COVID (vous la trouverez en lien sur notre page consacrée aux données cliniques). Au terme de sa présentation, elle revient sur la décision de l’OMS de ne pas valider ce traitement et porte un regard très critique sur la qualité des arguments présentés à cette occasion.

 Dans cette interview d’une vingtaine de minutes, la Dresse Tess Lawrie explique ce qui l’a conduite à réaliser sa méta-analyse (version initiale avant sa collaboration avec Andrew Bryant), en présente les résultats, et parle de son désenchantement face à l’inaction des autorités politiques et sanitaires. Elle évoque aussi les prochaines étapes vers une reconnaissance, et les démarches qu’elle a entreprises en ce sens. 

Dans la vidéo longue et détaillée de gauche, le Dr Andrew Hill, mandaté par l’OMS, présente début janvier les résultats  de sa méta-analyse évaluant l’efficacité de l’ivermectine comme traitement précoce et tardif de la COVID-19 (40 minutes). Ses conclusions rejoignaient alors celles du Dr Pierre Kory et de la Dresse Tess Lawrie; il a depuis inexplicablement changé sa perspective sur le degré de validation nécessaire avant une adoption généralisée de l’ivermectine. Sa meta-analyse mise à jour est disponible ici

Dans cette vidéo très approfondie datant du début du mois de janvier 2021, le Dr Pierre Kory présentait les données cliniques et épidémiologiques mises à jour. Il revient aussi sur la décision du NIH américain de changer le statut de l’ivermectine pour le traitement de la COVID (passage de “déconseillé” à “neutre”), et le critique point par point.

Cette interview que nous avons eu le privilège de conduire avec le médecin et chercheur argentin Héctor Carvallo permet de se familiariser avec ses travaux, et en particulier avec ses résultats impressionants en prophylaxie avec l’ivermectine sur des soignants exposés quotidiennement au virus. Zéro contamination en 3 mois sur 800 soignants contre plus de la moitié du groupe contrôle! Le Dr Carvallo est d’autant plus agréable à écouter qu’il pratique un franc-parler très appréciable!

Co-auteur avec David Chamie et Jennifer Hibberd d’un article en prépublication sur les résultats spectaculaires des programmes de distribution d’ivermectine au Pérou, David Scheim, un chercheur médical indépendant, présente les conclusions auxquelles ils sont arrivés sur la base de données épidémiologiques: une réduction de 75% de la mortalité, soit exactement le même chiffre que celui qui est suggéré par les données cliniques.

Fin février 2021, présentation de l’analyste de données Juan Chamie sur le Pérou, Mexico et Manaus. La vidéo donne aussi de l’espoir sur la résilience de l’ivermectine face aux nouveaux variants.

Dr Been, qui anime une chaîne youtube qui a passé en revue depuis le printemps pratiquement toutes les publications essentielles sur le traitement de la COVID-19, a réussi l’exploit de vulgariser efficacement et de condenser en 6 petites minutes une description précise des mécanismes d’action supposés de l’ivermectine sur le sars-cov-2. Un régal.

“En fin de parcours, j’avais perdu 2 patients, il en avait perdu 17!”

Le Dr David Schesler a très rapidement utilisé l’ivermectine sur des résidents d’EHPAD menacés par la COVID. Il raconte son expérience dans le détail dans cette interview.

Dans cet extrait d’un entretien conduit par covexit.com datant de septembre 2020, le Dr Thomas Borody expose les raisons pour lesquelles il pense que l’ivermectine est un traitement extrêmement prometteur pour la COVID-19 et donne quelques exemples de son efficacité clinique, qui commençait alors tout juste à être sérieusement étudiée et démontrée.

“C’est difficile de croire à quel point il est facile de traiter le coronavirus!”

“C’est une thérapie si unique que je n’ai jamais rien rencontré de tel!”